Accès membre

fr

UN TWITTO SACHANT TWEETER...

  • 20 avr. 2016
  • -
  • Catégorie : Digital
  • -
  • Auteur : Revue HEC
  • -
  • Vu : 674 fois

Rédiger des messages de cent quarante caractères au maximum qui seront lus par des personnes que vous ne connaissez probablement pas : mais pour quoi faire ? Twitter reste un outil obscur pour bon nombre de professionnels. À quoi sert vraiment le site de microblogging professionnellement ?


REPÉREZ LE BUZZ


“Twitter est avant tout un média du temps réel : sur le site, hier c’est l’Antiquité et avant-hier la préhistoire !” prévient d’emblée Cyril Bladier (E.07), expert en réseaux sociaux qui anime les ateliers Twitter pour HEC Alumni (pour débutants ou pour se perfectionner). Un des intérêts majeurs de la plateforme est en effet de commenter en direct des événements qui “font le buzz”, comme la conférence LeWeb, ou de les suivre à distance – pratique si vous ne pouvez pas vous déplacer ou payer l’entrée à 2390 euros... En pratique : saisissez le hashtag #leweb et vous consulterez en live les messages des “Twittos” relatifs à l’événement. De leur côté, les organisateurs analysent les tweets afin de recueillir les impressions du public.
 

QUI EST INFLUENT ?


Sont particulièrement scrutés les messages postés par les membres les plus influents, ceux qui créent de l’audience et font réagir la communauté. Comment repérer ces utilisateurs-clés ? Téléchargez le plug-in “Klout” (gratuit) sur votre navigateur web, vous verrez apparaître la note d’influence de tous les émetteurs de tweets, allant de 0 à 100. Profitez-en pour découvrir votre propre score ! “Un chiffre supérieur à 60 constitue un gage de crédibilité, surtout aux États-Unis”, commente Cyril Bladier. Barack Obama peut se targuer d’un 99…
 

UN OUTIL PRO ?


À l’instar de LinkedIn, Twitter sert également à échanger entre professionnels et à s’entraider. “Lorsque je cherche des idées, des compétences ou du soutien sur un projet, mes demandes circulent très vite dans un réseau qualifié, apprécie Nicolas Vanbremeersch (H.98), qui affiche 47 000 abonnés au compteur. En outre, Twitter est un formidable outil de veille et d’observation de la société, grâce auquel je peux repérer des signaux faibles et réagir rapidement sur les dynamiques d’opinion.” Même si la twittosphère n’est pas totalement représentative de la population (elle est plus masculine, plus urbaine et plus diplômée), le site constitue une base intéressante pour écouter les masses et anticiper leurs décisions. En politique par exemple : lors des élections du Congrès américain en 2010, une équipe de l’université de l’Indiana a prédit le résultat de 404 scrutins sur 435, à partir d’un échantillon de 543 000 tweets.
 

FAITES-VOUS CONNAÎTRE


Pour être visible sur la plateforme, il ne suffit pas de retweeter les messages pertinents ou les membres influents. À vous de publier du contenu et de faire reconnaître votre expertise. N’ayez pas peur de vous jeter à l’eau : “Seulement 1 % des membres créent du contenu original ; 9 % relaient ou réagissent, et 90 % se contentent de lire”, estime Cyril Bladier. Vous avez donc toutes vos chances. Un bon mot peut entraîner des retweets en cascade, voire vous rendre célèbre. Le Britannique Stefan Czerniawski a connu pareil succès avec le post suivant : “Commande Amazon à 18 h 58. Livraison à 8 h 06. Si ça continue, la livraison aura bientôt lieu avant la commande !”
 

DO’S AND DON’TS


La règle du jeu : faire court – maximum cent quarante caractères, idéalement moins de cent vingt pour que votre nom ne soit pas coupé lors des retweets. Écrivez quelques mots accrocheurs, quitte à y ajouter un lien web destiné à vos lecteurs qui souhaiteraient en savoir plus. Mais attention à poster vos messages aux heures d’affluence, pas à 23 h ni à 6 h du matin ! Pensez aussi à personnaliser votre compte, en ajoutant une photo de profil et une bannière. Enfin, ne restez pas dans votre bulle ; intéressez-vous aux autres membres. Quand vous vous abonnez à un compte, la personne est prévenue et cela peut lui donner envie de s’abonner à son tour à votre page. “Le ratio abonnements/abonnés doit tourner autour de 200 %”, précise Cyril Bladier. Avant de pouvoir vous targuer de plusieurs milliers d’abonnés, il faudra de toute façon être patient. “Il y a trois cents millions de membres sur Twitter, ça prend forcément un peu de temps de sortir du lot”, ajoute le spécialiste. Pour finir, un avertissement : réfléchissez bien avant de dégainer. Ne confondez pas vitesse et précipitation. Il est toujours possible de supprimer un message après coup, mais entre-temps des membres influents l’auront peut-être déjà retweeté et ce sera trop tard. Or un post malheureux peut être fatal, comme Justine Sacco en a fait l’amère expérience. Juste avant le décollage de son avion pour Johannesburg, la RP du groupe IAC avait publié : “Going To Africa. Hope I don’t get AIDS. Just kidding ! I’m white”. Quand elle s’est reconnectée à l’atterrissage, elle était licenciée…
 

CONSEILS POUR LES NOVICES


Nicolas Vanbremeersch (H.98), dirigeant de l’agence Spintank
“Se mettre à Twitter, c’est entrer dans un milieu avec ses rites et son langage. Cela demande du temps. Ma recommandation aux novices : apprenez à en faire une habitude, au même titre que lire la presse ou éplucher vos e-mails. Réservez chaque jour un quart d’heure de votre temps libre. Cherchez à comprendre ce qui se passe et comment faire votre place. Aller sur Twitter, c’est comme entrer dans une grande salle pleine d’inconnus : il faut faire appel à sa curiosité et se forcer un peu, en commençant par dialoguer avec ses amis. On peut aussi rester dehors ou s’enfuir en courant. À part pour les marques et les dirigeants, Twitter n’est en aucun cas une obligation : c’est une opportunité.”
 

 

DIX BONNES RAISONS D’UTILISER TWITTER

Pour une entreprise :
- Informer les clients sur les nouveaux produits.
- Promouvoir un événement.
- Prospecter, proposer des partenariats.
- Opérer une veille.
- Offrir un nouveau canal de communication pour le SAV et le service client.
- Publier des offres d’emploi et les faire relayer.
Pour un individu :
- Partager son expertise.
- Profiter de celle des autres.
- Se rendre visible auprès des spécialistes de son secteur, des journalistes, des blogueurs...
- Élargir son réseau, en France et à l’étranger.

 
 

LEXIQUE

Twittos : internautes qui ont un compte Twitter.
Tweet : message de 140 caractères maximum.
Abonnés/followers : les Twittos qui vous suivent.
Abonnements : les comptes que vous suivez.
Timeline : liste chronologique des messages envoyés par ceux que vous suivez.
RT (retweeter) : faire partager à ses abonnés un tweet qu’on trouve intéressant.
# (hashtag) : pour rattacher un tweet à une catégorie d’information.
@ : pour envoyer un message public (visible par tous).
DM (Direct Message) : message privé envoyé à un abonné.
#FF : Follow Friday, pour signaler à ses abonnés qu’un compte est intéressant à suivre.

 
Auteur :
Revue HEC

Staff

Commentaires

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire